Conty

Société: Conty
Adresse:  6 Rue de Provence
72190 Saint-Pavace France

Site Web:
www.conty-informatique.com
Téléphone: +33 2 43 82 06 63

Dimitri Gervais
Technicien informatique

Comme nous avons plusieurs agences, la formation aide à comprendre comment gérer les Dialplan entre les agences de façon à ce que les appels soient redirigés d’une agence à une autre. La formation nous a déjà permis de mettre en place ce que l’on peut réaliser techniquement sur toute l’architecture de l’accueil téléphonique.

Dimitri Gervais,
Technicien informatique Conty

Dimitri Gervais, Technicien informatique et réseau chez Conty depuis 2 ans, nous explique comment s’est déroulée sa formation WMS-FE, effectuée pour la première fois en France à distance en raison du confinement actuel lié au Covid-19.

Wildix : Quel est ton rôle dans l’entreprise ?

Dimitri Gervais : L’entreprise Conty se diversifiant dans la téléphonie, il m’a été demandé de m’occuper de la téléphonie IP d’où ma participation à la formation, qui s’appuie beaucoup sur le réseau IP.

Force est de constater qu’il faut maintenant pratiquement être informaticien pour faire de la téléphonie.

Wildix : Connaissais-tu les produits Wildix avant d’arriver à la formation ?

Dimitri Gervais : Absolument pas ! Je n’avais pas pratiqué de téléphonie IP avant la formation. J’avais quand même des notions (comptes / téléphones SIP) mais j’attendais de la formation qu’elle m’éclaire sur le monde de la téléphonie IP. Je suis donc arrivé dans la téléphonie directement par Wildix, sans en connaître les concurrents et sans être en quelque sorte préformaté par d’autres systèmes. Je sais que l’on travaille aussi avec des systèmes Centrex, mais il très probable que nous migrions petit à petit toutes les solutions Centrex vers du Wildix.

Wildix : Quel était ton objectif principal en venant à la formation ?

Dimitri Gervais : L’objectif principal était d’approfondir les connaissances en téléphonie IP et de connaître quelles sont les possibilités Wildix pour les transposer à nos demandes clients existantes. J’ai de ce fait des dossiers à étudier prochainement pour mettre en place des solutions chez les clients.

Wildix : Penses-tu que l’objectif a été atteint ?

Dimitri Gervais : L’objectif est atteint dans sa grande partie, après bien évidemment, il manque de la pratique régulière pour maîtriser le sujet car au final, on se fait une idée globale de la technologie et des possibilités Wildix sans véritablement maîtriser le sujet.

Wildix : Comment penses-tu appliquer les enseignements de la formation ?

Dimitri Gervais : L’application se fera via la pratique en faisant des petites installations et des maquettes. Nous avons souscrit un PBX Cloud afin d’effectuer des tests chez Conty entre collègues, de façon à expérimenter la solution avant de la proposer à nos clients

Wildix : Que penses-tu d’effectuer la formation à distance ?

Dimitri Gervais : J’ai trouvé que c’était un format très bien et adapté ! Dans un sens, cela nous évite de faire des centaines, voire des milliers de kilomètres pour aller jusqu’à Carcassonne. Effectivement, il faut du matériel mais on nous avait demandé d’avoir un 480 et un Vision, je dirais que l’on pourrait juste faire la formation avec le 480. Avoir l‘ensemble du matériel et le manipuler n’est pas forcément utile. Un point qui pourrait être amélioré, c’est le fait que le formateur n’avait pas non plus accès au matériel, du fait du confinement rapide instauré. Mais en cette période un peu particulière, travailler de cette manière suffit largement pour une formation Wildix.

Wildix : Qui a décidé de ta participation ?

Dimitri Gervais : Conty cherchait des personnes aptes à gérer de la téléphonie. On m’a donc un peu appelé au secours pour donner un coup de main pour schématiser un Dialplan et effectuer la formation.

Wildix : Quel est l’enseignement qui te semble le plus important de cette formation ?

Dimitri Gervais : La partie autour de l’IPBX est la plus importante car tout s’y joue. Pour la partie téléphone, il n’y a pas grand chose à faire sur le téléphone en lui même, car c’est sur la partie IPBX que l’on retrouve toutes les fonctionnalités.

Wildix : As-tu pu mettre en pratique l’apprentissage ?

Dimitri Gervais : Physiquement non, mais théoriquement oui car nous définissons actuellement un Dialplan pour l’entreprise Conty que l’on cherche à migrer de la solution Centrex vers la solution Wildix. La formation suivie nous permet donc de savoir quelles choses sont à mettre en oeuvre au niveau du Dialplan, notamment les files d’attentes.

Comme nous avons plusieurs agences, la formation aide à comprendre comment gérer les Dialplan entre les agences de façon à ce que les appels soient redirigés d’une agence à une autre. Ayant un seul call center, l’idée est que lorsque les clients appellent sur une agence tierce, s’ils font appel au service technique, ils doivent être redirigés vers le call center du site principal. La formation nous a déjà permis de mettre en place ce que l’on peut réaliser techniquement sur toute l’architecture de l’accueil téléphonique.

Wildix : Recommanderais-tu la formation WMS-FE

Dimitri Gervais : C’est une formation très bien, même à distance, c’est très formateur. Je ne pense pas avoir perdu en qualité par rapport à une formation physique, si ce n’est peut-être le fait qu’il manquait du matériel du fait du confinement pour que le formateur n’ait pas à se connecter à des IPBX différents pour paramétrer les passerelles FXS, car il faut savoir que ces dernières apparaissent d’une certaine manière dans l’IPBX.

Wildix : La formation WMS-FE à distance ou en physique

Dimitri Gervais : Oui, je la recommanderai à distance car cela évite de perdre 2 journées de trajet lorsque l’on habite loin du lieu de formation, avec tous les risques que cela comprend.

pierre-jean-lombardi-altea