Le Lycée professionnel Tristan Bernard décide en 2012 de renouveler son installation téléphonique devenue obsolète.

3 ans plus tard, nous contactons Madame Agnès Payot, gestionnaire de l’établissement, qui nous raconte son expérience Wildix.

Le lycée public Tristan Bernard de Besançon est composé d’un internat pouvant accueillir jusqu’à100 élèves. Tous les jours, 360 élèves sont formés aux métiers du tertiaire. Son corps professoral est composé de 46 professeurs et son équipe administrative de 12 personnes.

Sur les conseils de Xavier Gautier, à la tête de la société Franche Comté Communications et également partenaire certifié Wildix, l’établissement opte pour une solution de communication complète, ultra-innovante ;

Wildix n’était pas très connu à cette époque mais nous avons tenu le pari et nous ne le regrettons pas.

L’installation démarre en juillet 2012. Un PBX physique de 250 utilisateurs prends place dans l’établissement, un téléphone WP480 est installé dans chacune des 17 salles de l’établissement et un téléphone WP490 sur chacun des bureaux des 12 administrateurs. Un réseau W-AIR est déployé afin de couvrir les Xm2 du Lycée Tristan Berand. Surveillants et conseillers d’orientation principal sont quand à eux équipés de téléphone DECT W-AIR 150 en réponse à leur besoin de mobilité.

Personnellement et c’est sincère, j’adore l’interface Collaboration qui est d’une simplicité d’utilisation bluffante. En charge de la gestion de la restauration, des biens matériels, de la sécurité et de la facturation de l’établissement, mes journées sont chargées. Je suis donc très souvent au téléphone et continuellement sollicitée. Grâce à Collaboration, je réponds aux appels depuis mon ordinateur d’un simple clic, ce qui me laisse les mains libres pour l’envoi d’un e-mail ou d’autres activités en simultanée. Avoir la capacité de réaliser deux tâches en une, me sauve beaucoup de temps à la fin de la journée. La solution de communication unifiée réponds au besoin de productivité et de réactivité qu’exige mon métier.” témoigne Agnès Payot .

Mais c’est également sur la durée que nous nous sommes rendus compte de tout le potentiel de cette solution et sa fiabilité. On ne pense pas forcement à tous les paramètres au moment de la première configuration. L’année dernière, nous nous sommes rendus compte que des appels vers des numéros surtaxés faisaient gonfler notre facture téléphonique. Ni une, ni deux, Xavier Gautier et le support technique Wildix ont apposé des restrictions spécifiques à chaque poste téléphone. Les postes des classes sont limités aux appels internes, les numéros surtaxés ne sont plus accessibles et seulement 3 postes peuvent effectuer des appels internationaux.” Un service après-vente apprécié qui conforte le Lycée Tristan Bernard dans le choix de cette solution et dans le rachat de nouveaux postes téléphoniques.

GR CE À COLLABORATION, JE RÉPONDS AUX APPELS DEPUIS MON ORDINATEUR D’UN SIMPLE CLIC, CE QUI ME LAISSE LES MAINS LIBRES POUR L’ENVOI D’UN E-MAIL OU D’AUTRES ACTIVITÉS EN SIMULTANÉE. AVOIR LA CAPACITÉ DE RÉALISER DEUX T CHES EN UNE, ME SAUVE BEAUCOUP DE TEMPS À LA FIN DE LA JOURNÉE. LA SOLUTION DE COMMUNICATION UNIFIÉE RÉPONDS AU BESOIN DE PRODUCTIVITÉ ET DE RÉACTIVITÉ QU’EXIGE MON MÉTIER.

Agnès Payot
Gestionnaire du Lycée Tristan Bernard

lycee-tristan-bernard-besancon_wildix-temoignage